Polyamour

Cigars

Jésus vivait le polyamour, puisque Marie-Madeleine, sa compagne, était issue d’un groupe spirituel très libéral, dans lequel se recrutaient les prostituées de l’époque .Jésus respectait la loi juive, qui était polyandre (une amante, plusieurs amants), polygame, et acceptait le divorce. Jésus s’est élevé contre les règles trop rigides contraires à l’amour, telle que la répudiation (rejet unilatéral) et la lapidation adultère.

Des chercheurs ont démontré que faire l’amour 3 fois par semaine accroit l’espérance de vie heureuse de 8 ans. L’abstinence est aussi toxique que le tabagisme.Et des psycholoques ont démontré que les personnes capables de vivre le polyamour étaient plus ouvertes et épanouies que la moyenne des citoyens.

Unité

Toutes nos croyances de toutes nos civilisations sont valides…pour peu qu’elles nous apportent le bonheur. Elles doivent être mises à jour sinon.
Nous avons beaucoup à apprendre des croyances, et par là même, des expériences des autres.

C’est en s’ouvrant à l’autre que l’on peut affiner son propre système de croyances, clef du bonheur.

Les croyances filtrent le réel, et lui donnent une coloration plutôt rose, ou plutôt grise. Ce qui génère des émotions de plaisir ou de déplaisir. De nombreuses émotions de plaisir forment le bonheur. Et inversement.

Gérons nos logiciels de bonheur comme des logiciels OPEN SOURCE, avec mises à jours régulières. Et nous accroitrons notre espérance de vie heureuse et en bonne santé.

Vérité plurielle

Chacun d’entre nous détient un morceau unique du puzzle de la vérité, car son point de vue est unique. Personne ne revivra une vie parfaitement identique à la sienne.

Chaque être conscient est égal aux autres face à l’univers (animaux, plantes, âmes, etc…compris).

Chaque être contribue par son expérience unique à l’expérience de la conscience universelle : comment accroitre le bonheur ?

Chacun arbitre entre UNITE (appartenance), UNICITE (auto-réalisation, liberté) et PLAISIRS

Ce qui me fait plaisir est bien ; ce qui te fait du mal est mal. Ton énigme est mon problème. Ma solution est ta solution…si tu le veux bien.

POUVOIR PROSPERITE PLAISIRS PAIX PARTAGES

Redécouvrons le plaisir d’être ensemble, d’agir ensemble, de dépasser nos difficultés collectivement, de débattre sereinement, de fêter et célébrer.
Que nous soyons voisins, collègues, d’une même famille, d’un même quartier ou citoyens du monde.

Consacrons autant d’énergie et de temps à l’amour de l’objet de notre relation (bien faire ce que l’on fait) qu’au sujet de celle-ci (dans la bonne humeur).
Privilégions les solutions créatives, qui satisfont tous les besoins de toutes les parties, d’égal à égal, aux solutions partielles, qui satisfont les uns au détriment des autres.

Préférons la coopération à la compétition.

Aujourd’hui, l’univers produit plus de richesses que ce dont nous avons besoin. Bien répartir est une problématique de coopération et non de compétition. L’équité est la meilleure garantie de sécurité et harmonie.